Au cours des échanges qui se font dans toute campagne électorale, les candidats - principalement les "têtes de liste" -  peuvent être interpellés sur des sujets non strictement locaux. Ils se doivent d'y répondre.

Pour autant, Véronique Dubeau-Valade juge que la seule politique qui vaille dans cette campagne pour l'élection municipale est la politique couzotte et c'est donc sur son site personnel qu'elle a répondu à la sollicitation : "J'attends de Véronique Dubeau-Valade, candidate aux élections municipales de Couze, qu'elle se positionne clairement, fermement et publiquement contre le racisme, l'antisémitisme, l'homophobie et toutes formes de discrimination, contre les violences faites aux femmes (harcèlement, brutalités domestiques, viols, etc. ...), aux enfants, aux personnes âgées et aux animaux ...!

Et qu'elle réaffirme son intransigeance envers toutes les formes d'incivilités qui auront lieu et pourront être constatées sur sa commune ...!".

Non à discrimation

'J'ai presque envie de répondre ... qu'il n'y a rien à répondre tant ceux qui me connaissent savent combien je suis attachée au respect d'autrui et aux libertés de chacun d'où mon combat pour la laïcité qui permet de croire ou ne pas croire à toute forme d'être suprême.

Mais puisqu'il faut le re-affirmer, oui, je suis contre le racisme sous toutes ses formes qu'il soit lié à une couleur de peau, à un statut social, à un sexe ou je ne sais quoi ...

  • ...

Ce n'est pas pour rien que le programme que mes co-listiers et moi-même présentons à l'occasion de cette campagne électorale met en avant  "l'éthique au coeur de notre proposition".'

Cet échange a le mérite d'affirmer que, dans le cadre d'un projet pour Couze, figure l'engagement des potentiels élus à mettre tout en oeuvre pour apporter le soutien de la commune à quiconque souffrirait d'une quelconque discrimination, d'un quelconque harcèlement et que des moyens d'information et de prévention contre ce type de délit seront clairement mis à disposition des populations concernées.